Publié le 19 septembre 2019

L’effet Von Restorff

Principe essentiel en design, cet effet est parfois appelé « effet d’isolement » ou « effet de nouveauté ». Personnellement, j’aime bien l’appeler « effet coquelicot ». Mon côté poète, sans aucun doute.

Il désigne le caractère marquant de la différence : un élément particulier au milieu d’un groupe sera repéré et mémorisé plus facilement.

On retrouve l’application de cet effet dans d’innombrables situations : mise en gras d’un mot dans un paragraphe, sujet contrasté sur une photo, grille de tarifs où le produit principal est habillé différemment, capacité à reconnaître un intrus parmi des visages familiers, présence d’étoiles dans une liste de restaurants…

OCRE est mémorisé plus rapidement car il a une couleur spécifique, il est le seul à ne pas commencer par la lettre A et ne comporte pas 5 lettres.
Spotify met tout ses abonnements sur un même plan.
Dropbox met en avant son plan « Advanced » réservé aux petites équipes.

Ce contraste peut être obtenu par différents moyens : formes, couleurs, typographie, marges, présentation inhabituelle, interaction inattendue…

Le contexte est un outil, dans ce cas. Dans un environnement chargé, visuellement bruyant, une communication « à celui qui parle le plus fort » est peu efficace. En revanche, une création très épurée est immédiatement repérée.

Source : https://link.springer.com/article/10.1007%2FBF02409636

Photographie d’illustration par Thiébaud Faix / Unsplash

Partagez, diffusez !
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Thème :

Nicolas Duvivier

UX/UI designer,
Directeur artistique